Process de nettoyage

Nettoyage par ultrasons

Process de nettoyage et norme IPC

Le son représente la transmission de variations de pression et de densité (compression et raréfaction des molécules) dans un milieu élastique. Dans le domaine de fréquences allant de 20 Hz à 20 kHz, le son est audible par l'être humain ; au-delà de cette limite, on parle d'ultrasons. 

Pour le nettoyage dans l'électronique, les fréquences habituellement utilisées se situent entre 35 kHz et 45 kHz. Par l'intermédiaire d'éléments oscillants, fixés à l'extérieur ou à l'intérieur de la cuve de nettoyage, des vagues de compression et de décompression se propagent dans le bain. Par cavitation, de très nombreuses microbulles se forment. L’implosion de ces microbulles produit des turbulences qui aident à détacher les contaminants du substrat.

Les ultrasons se révèlent particulièrement utiles pour le nettoyage sous composants ou dans le cas de géométries complexes, car les ondes sonores sont capables d'atteindre les moindres recoins d'une carte électronique équipée. De nombreuses machines de nettoyage disposent d'une modulation automatique de la fréquence de travail des ultrasons (Sweep). Celle-ci permet de ménager les matériaux lors du nettoyage, en évitant la formation de points chauds.

D'après les normes J-STD-001 et MIL-STD-2000 Rev. A, l'utilisation d'ultrasons est autorisée pour le nettoyage dans l'électronique. Dans la norme IPC TM 650 2.6.9.2. se trouve une méthode de test permettant de vérifier la compatibilité de composants électroniques vis-à-vis d'un process de nettoyage par ultrasons. 

Pour toute question concernant les différents types de process, ou si vous souhaitez réaliser des essais dans différentes machines de notre Centre Technique, veuillez contacter nos ingénieurs process.

représentation schématique d'un équipement de table

Contact :

Tél.: +49 (841) 635-27

techsupport(at)zestron.com